Présentation

Gromislav
Le géant qui couvait la Terre

 

 Un géant dort sous nos pieds et il ne faudrait pas le réveiller !

« Svarog fit partir des interminables doigts du géant dix routes qui menaient vers tous les coins du monde. Des yeux humides de Gromislav, le dieu fit jaillir des sources d’eau pure comme l’était son âme. Il donna à son sang la couleur de l’humus. Puis il recouvrit doucement le gigantesque corps endormi de champs de fleurs où virevoltait du pollen, de bois où nidifiaient des oiseaux et de rivières joyeuses.

Depuis ce jour, Gromislav continue de dormir.

Il est là, sous nos pieds, le géant assoupi,

sous l’humus de nos forêts, le bitume de nos villes,

sous les plages et les champs, les plaines et les vallées,

sous les fleuves et les mers.

 

Sentez-vous parfois son souffle dans le vent de l’hiver ?

Avez-vous aperçu son reflet entre les nénuphars d’un étang ?

Vous le reconnaîtrez, un jour ou l’autre, si vous êtes attentifs au vent qui frôle la lumière, aux paroles des arbres et à la danse des vagues. »

Cette fable écologique inspirée de la mythologie slave est un appel à la protection de la planète, mais aussi à la création et à l’imaginaire. Gromislav fait figure de héros atypique, loin des stéréotypes de la toute-puissance. À la fois puissant et fragile, lente et fort, brave mais toujours prompt à faire la sieste, il nous amène à contempler la création du monde et la naissance de la vie sur Terre.

– Une fable écologique qui appelle à prendre soin de la planète

– Une autrice spécialiste de la Russie qui réinvente un mythe slave et nous présente la cosmogonie de manière poétique

– Une mythologie inconnue en Occident

– Un univers graphique original